Les enfants du quartier font du recyclage artistique !

Ateliers créatifs chez KYKART avec COTA

Nous avons le plaisir de vous annoncer le lancement des ateliers de recyclage créatif chez Kykart avec l’association COTA (Création contemporaine et traditions artistiques pour l’échange sociale). Nous commencerons les activités dès les vacances scolaires de la Toussaint avec deux ateliers pour enfants de deux tranches d’age : de 8 à 10 et de 10 à 12 ans.

Les enfants donneront une nouvelle vie à de vieux objets ou à de petits meubles mal-aimés, jetés et retrouvés, avec une technique que j’appelle «  cartes ornementales  ».

Qu’est-ce que l’atelier apportera à mon enfant  ?

Ils feront connaissance avec l’univers des ornements géométriques
En découvrant les ornements de leur quartier, ils apprendront à porter un regard différent sur leur environnement et, à être attentifs aux détails que nous n’avons pas l’habitude de regarder.
Ils connaîtront le plaisir de créer ensemble  : une manière différente de se sociabiliser et de trouver de nouveaux amis
Ils seront sensibilisés aux questions du recyclage et de la protection environnemental de leur propres quartiers
Ils apprendront de nouvelles techniques créatives simples dont ils pourront se servir bien au-delà des ateliers.

Pour participer aux ateliers, il n’y a nul besoin d’être «  doué  » pour le dessin. Nous allons employer une méthode qui se fonde sur le «  dessin automatique  » et qui consiste en dessiner des formes et des ornements de façon libre, tout en se prêtant à l’exercice de la concentration partagée  : les enfants seront encouragés à raconter de petites histoires sur leurs quartiers pendant qu’ils dessinent.

Durée de l’atelier  entre 90 -120 minutes

Déroulement de l’atelier  :

Étape 1  : Les enfants feront connaissance avec des ornements et la décoration géométrique à travers des exemples venants des alentours. Les rambardes des fenêtres en fer forgé, les frises décoratives sur les façades, les rampes d’escalier, les plaques d’égout, les tuiles des toitures, les pierres d’un mur, les clôtures, les pavés du trottoir, la structure des aires de jeu du parc et même les roues des vélos qui se garent devant la mairie, tout peut devenir ornement  ! Ces exemples serviront de sources d’inspiration pour créer leurs propres dessins.

Étape 2  : Tout en discutant et en se racontant des histoires, les enfants se mettent autour des tables recouvertes d’une grande feuille blanche, par groupe de 4. Chacun dessine des motifs qui lui plaît en «  recyclant  » les éléments décoratifs de la ville.

Étape 3  : Ils seront amenés à trouver des solutions pour relier leurs dessins les uns aux autres. Ceci est aussi un geste symbolique pour représenter leurs rencontres.

Étape 4  : Les enfants seront invités à choisir des détails de chaque dessin qu’ils reproduiront ensuite sur un objet recyclée, sorti d’un grenier ou retrouvée dans la rue comme, par exemple, une planche de table en bois, un tabouret, etc.

Étape 5  : On passe au coloriage du dessin. Les enfants se mettent d’accord sur une gamme de couleurs pour rendre ce vieux meuble rempli de vie à nouveau  !

Les œuvres des enfants seront ensuite, en dehors de l’atelier, vernis pour qu’elles deviennent des véritables objets d’art prêts à être réutilisés  !

Leurs œuvres seront précieusement gardées jusqu’à l’exposition qui clôturera le cycle des ateliers. À cette occasion, les parents, les grand-parents et les amis pourront même acheter les œuvres des enfants pour une somme symbolique. La somme récoltée ira ensuite dans un fond pour permettre aux enfants avec des ressources plus modestes de participer aux prochains ateliers. Par ce petit acte de solidarité, nous aimerions renforcer des liens sociaux dans nos quartiers respectifs.

Ateliers de recyclage créatif

®Cota Art for Society
Kata Keresztely

Dans le cadre des ateliers, le recyclage est conçu comme tout une stratégie créative mais aussi comme une méthode d’apprentissage pratique.

Les participants découvrent les différents concepts et pratiques de recyclage tout en s’initiant à la création artistique, en se sensibilisant à la protection de l’environnement et à la diversité culturelle. Les techniques appliquées permettent d’acquérir des compétences alternatives à celles des métiers d’art conventionnels, accessibles pour tous.

Les ateliers se construisent autour de 5 aspects du recyclage:

  1. Recyclage des supports : meubles et objet usés

Les vieux objets et meubles sont transformés en objets d’art collectifs avec la technique des « Cartes OrneMentales ». C’est une technique qui permet de créer des motifs Les vieux objets et meubles sont transformés en objets d’art collectifs avec la technique des « Cartes OrneMentales ». C’est une technique qui permet de créer des motifs géométriques et des ornements de façon mi-consciente en exploitant nos souvenirs visuels.

  1. Recyclage de matières et déchets organiques

Les épices, les grains, les épluchures, les feuilles mortes, le sable sont utilisés comme colorants ou comme « textures » enfermés dans la résine.

Avec cette technique, on fabrique surtout des bijoux, de petits objets ou des installations

  1. Recyclage d’images et d’ornements :

Outre les matériaux, les images, les peintures, les ornements déjà existants peuvent aussi être recyclés. Cette démarche aide à découvrir les héritages visuels de différentes cultures et d’époques. Les emprunter et réutiliser dans de nouveaux contextes contribue à les faire circuler et à les garder vivants.

La technique consiste à appliquer la résine comme un vernis sur des imprimés représentant des détails de peinture ou d’images miniaturisés.

Elle permet de créer des objets de petite taille, comme ces boucles d’oreilles recyclant des peintures de Kandinsky, Delaunay et Vasarely :

  1. Recyclage de techniques

Les différentes techniques créatives appliquées dans un domaine artistique donné peuvent être également recyclées dans d’autres domaines. En voici quelques exemples:

Dans cette installation intitulée « Mer suspendue » , nous avons appliqué la technique de l’assemblage de bijoux en accrochant les cailloux synthétiques sur une tige en bois peint. Les disques en résine se meuvent comme des boucles d’oreilles pendantes, émettant un bruit léger qui évoque l’entrechoquement des cailloux au bord de la mer.

Il s’agit d’un jeu de mot mais aussi d’un jeu avec les matières : ce sont les cailloux en plastique – une matière représentant un danger pour habitant de la mer – qui provoque cette « suspension » dans le sens primaire mais aussi dans le sens figuré du terme. L’usage démesuré du plastique provoque l’incertitude et l’anxiété quant à l’avenir des océans et de toute la planète, d’où l’allusion au mot « suspense ».

En utilisant la technique de la mosaïque, nous avons également créé des jeux de plateau: le Zahrafa et le Thuluth

Le recyclage des techniques élargit le champ des possibilités dans la création, incite à l’inventivité et à chercher des solutions dans les connaissances déjà acquises quand on est confronté à une nouvelle problématique.

  1. Recyclage d’histoires

Il s’agit d’une sorte de « storytelling » visuel au cours duquel nous transformons des récits ou des images narratives en objets. Concevoir cette transformation en termes de recyclage, permet de trouver de nouvelles manières de raconter une histoire qu’elle soit personnelle ou collective.

Dans cette triptyque, par exemple, nous avons transformé une courte nouvelle graphique en un objet avec de fortes connotations historiques et religieuses :

Cette autre bande dessinée, racontant l’histoire triste d’une jeune musulmane fuyant son pays, a été transformée en installation suspendue :

Nous utilisons aussi des techniques d’animation pour transformer des images matérielles et statiques en récits.

Concevoir tout le processus créatif en termes de recyclage permet donc de transmettre une conception. de la création artistique qui, au lieu de chercher désespérément la « nouveauté » et le « jamais vu » , considère les méthodes créatives comme des produits collectifs qui apparaissent de façon cyclique au cours de l’histoire. La singularité et la nouveauté du travail de chacun sont garanties par la rencontre entre ces idées collectives et l’histoire, les goûts, les sensibilités et les désirs personnels de chacun d’entre nous.

Au-delà de la sensibilisation pour l’environnement par l’usage de matières et d’objets recyclés, cette méthode a aussi pour but d’éveiller la curiosité à l’égard des œuvres de l’autrui et celles du passé. Dans cet apprentissage, fondé sur la pratique, les idées créatives qui les ont forgées deviennent des sources et des outils indispensables de la création.

Ateliers de recyclage créatif avec la technique des Cartes OrneMentales

Les Ateliers de recyclage ont pour l’objectif de transformer les vieux objets jetés, oubliés, abandonnés et retrouvés en objets d’art dans le cadre de séances de création collective, destinées au habitants du quartier.

Les objets sont décorés avec des ornements géométriques conçus par les participants à partir de leurs dessins qu’ils créent d’une manière mi-consciente, comme s’ils dessinaient des gribouillis. Les ornements sont ensuite juxtaposés pour couvrir l’ensemble de l’objet recyclé, en constituant un réseau de motifs reliés comme des régions sur une carte. Cette « carte » sera à la fois ornementale car elle se composera de différentes motifs géométriques et mentale dans la mesure où les ornements sont issus de l’imaginaire et des souvenirs visuels des créateurs.

Les « gribouillis » sont ensuite eux-mêmes recyclés et réutilisé pour décorer des objets recyclés. Il deviennent des ornements qui servirons à la remise en valeur de l’objet abandonné.

L’intérêt de cette technique est de décomplexer les créateurs vis à vis de la création visuelle mais elle se fond aussi sur le caractère méditatif et quasi thérapeutique de l’acte du dessin automatique qui aide la concentration.

Quelques gribouillis du type « labyrinthe »

Les ornements géométriques font aussi resurgir des souvenirs visuels personnels, liés à ce qu’on voit tous les jours, à sa culture d’origine ou à son histoire personnelle. L’ornement géométrique est en même temps un langage universel avec un vocabulaire qui se compose de lignes et de formes simples. Les même formes réapparaissent sur les objets créé a des époques et des cultures très différentes.

Dessins automatiques du type « écriture »

dessin automatique

Ce double caractère de l’ornement géométrique : à la fois personnel et universel a aussi une valeur symbolique : il représente un pont entre l’histoire individuelle et le collective.

En les appliquant côte à côte sur un objet d’art collectif, ils permettent de créer des liens, ou de donner une représentation visuelle des liens entre les individus de cultures, d’origines et goûts différents, par exemple, quand ils doivent relier ou juxtaposer les surfaces qu’ils ont décorés. Il s’agit de représenter une rencontre, réfléchir sur les moyens de s’adapter les uns aux autres dans un registre symbolique. Un peu comme dans un patchwork, sauf qu’ici, il ne s’agit pas d’une simple juxtaposition des différents univers visuels mais de créer des liens plus complexes : des transitions en utilisant des lignes, des surfaces monochromes, etc. Avec cette même techniques, on peut aussi créer des objets individuels. Dans ce cas, ce sont les différents univers visuels qui surgissent à des différents moments, dans de différents états d’âme du créateur qui doivent se relier, s’harmoniser.

En parallèle avec l’activité créative, les dessinateurs partagent des « récits de quartier » dans un cadre ludique, d’une part pour assurer les conditions de l’attention partagée, nécessaire pour créer des dessins automatiques et, d’autre part, pour mettre en place un échange autour du sujet de la vie du quartier. Ces échanges donnent aussi une valeur symbolique aux Cartes OrneMentales : chaque ornement sera associé à une vision subjective sur le quartier qui se juxtaposent, s’entremêlent et s’entrelacent tout comme les habitants d’origines, de cultures et d’âges différentes.

Dessins automatiques du types « machines et paysages industriels » :

L’objectif des ateliers est de renforcer des liens sociaux interculturels et intergénérationnels entre les habitants du quartier ainsi qu’en créer de nouveaux et de les sensibiliser aux questions de la conscience environnemental au moyen du recyclage créatif en de leur proposant des techniques créatives simples pour embellir leur environnent.

La durabilité de l’éphémère

Nos engagements pour une création écologique et responsable :

✦ sources renouvelables

✦ matières organiques

✦ techniques innovantes

Pendentif emprisonnant des feuilles mortes dorées

Capturer les moment éphémères de la nature en changement perpétuel était toujours quelque chose d’intrigant pour les artistes.

Les peintres européens du XVIIe ont créé un genre à part pour représenter des choses périssables, vouées à se transformer et disparaître : la nature morte.

Dans ces créations artisanales éterniser des choses éphémères prend un tout autre sens. Ce n’est plus seulement leurs images mais aussi leurs pigments et leurs matières, autrement dit, ce sont elles-mêmes qui deviennent durables.

Bagues en différentes épluchures et épices recyclées

Dans cette vidéo, vous pouvez trouver quelques idées pour recycler les différents déchets et matières que vous pouvez trouver dans votre cuisine auxquels vous n’avez peut-être jamais pensé comme éventuelles sources de beauté.

C’est la résine artisanale qui vous permet intégrer ces matières dans des objets solides et durables en les emprisonnant dans cette matiere transparente et brillant, comme dans une cage en verre.

hdr

Ou en les mélangeant avec de résine pour obtenir différentes textures mattes ou brillantes, lisses on brutes comme ces bijoux en sable dans cette vidéo :

Pendentif à la bas se sable recyclé en deux textures matte et brillante
Cabochons avec du sable pour la texture et du curry comme colorant
broche talisman bleu
Broche talisman translucide en sable avec inscription en arabe
broche talisman bleu
Bague « Au fond de la Mer » en résine, sable et argent
Bague turquoise en sable et résine

Bijoux éco-responsables en laiton recyclé

Pour recycler des bouts de plaques en laiton, je découpe d’abord la forme souhaitée, ensuite, je travaille la surface avec un marteau pour lui donner un aspect brut, inspiré des bijoux antiques.

laiton travaillé au  marteau

Après polissage, je lui donne une forme légèrement courbée et j’emprisonne la plaque dans un anneau en acier. Je place la plaque a l’intérieur du cercle de façon qu’elle ne gêne pas les mouvement des doigts.

Modernité à l’ancienne

Boucles d’oreilles l’égerment asymétriques en laiton recyclé…

Les boucles d’oreilles peuvent ȇtre portées de côté concave ou convexe…

avec des formes simples et élégants et un aspect ancien…

Une seule paire de boucles d’oreilles à porter de 10 façons différentes.

Triangle courbe avec cinq différentes attaches facilement changeables